L’accord de sponsoring de Gegard Mousasi avec Supmedi

Gegard Mousasi, l’attrape-rêves

34 ans, une taille enviable d’1,90 m et 84 kg, il a remporté 45 des 54 concours d’arts martiaux mixtes. Trente-huit d’entre eux par KO. Vous avez bien sûr reconnu Gegard Mousasi. Ce hollandais, boxeur hors-pair est un excellent combattant du MMA (Mixed Martial Art). Il espère accomplir encore bien des exploits dans le ring et dans la cage tant qu’il le pourra encore.

Mousasi est né à Téhéran, en Iran, de parents arméniens le 1er août 1985, avant que sa famille ne vienne s’installer à Leiden, aux Pays-Bas, lorsqu’il avait quatre ans. C’est là que son intérêt pour les sports de combat s’est développé, d’abord avec le judo à huit ans, puis la boxe à quinze ans, le kickboxing et enfin le MMA. Il a excellé dans son parcours, d’abord en devenant un champion amateur néerlandais avec un record de 12-1 (9 KO).

Son style est basé sur la boxe, le kickboxing et le judo, et une portée d’1,93 mètres, qu’il utilise à bon escient. Il est actuellement classé comme le numéro 4 des combattants MMA dans le monde chez les poids moyens (selon Fight Matrix).

Réalisations

DREAM, une organisation japonaise d’arts martiaux mixtes, a permis à Mousasi de devenir leur premier champion DREAM Middleweight en 2008 à Saitama, au Japon. Il a vaincu le Brésilien Ronald Souza par un KO d’un coup franc dans ce combat à DREAM 6. En 2010, il est ensuite devenu champion des poids lourds légers au DREAM 16 en battant le local Tatsuya Mizuno par un étranglement arrière. Cela fait de Mousasi le premier combattant à remporter des titres chez DREAM dans deux catégories de poids différentes, ce qui témoigne de son approche professionnelle du fitness et de l’entraînement. Il a défendu son titre avec succès en 2011 en devançant Hiroshi Izumi. DREAM, malheureusement, a fait faillite en 2012, mais Mousasi porte maintenant le surnom de “Dreamcatcher” comme rappel de son succès au Japon.

En 2014, dans un combat au principal pour l’UFC composé de cinq rondes, Mousasi a affronté le poids moyen brésilien Lyoto Machida dans l’UFC Fight Night 36. Même si Machida a finalement été déclaré vainqueur par décision unanime, le combat a été déclaré LE Combat de la Nuit, la première fois que Mousasi remportait ce prix.

Mousasi a signé un contrat de six combats avec Bellator MMA en juillet 2017, son premier combat étant la carte principale contre Alexander Shlemenko à Bellator 181. Mousasi a remporté ce concours par une décision unanime.

En 2018, Mousasi atteint finalement le but pour lequel il avait tant travaillé – il devient le champion du monde des poids moyens Bellator. Malgré la concurrence acharnée d’un autre Brésilien, Rafael Carvalho à Bellator 200, il réussi un TKO au premier tour après un tir au sol suivi d’une attaque au sol. Ce succès lui confère une autre première dans le monde des compétitions de combat : l’honneur d’être le premier combattant à remporter les titres mondiaux en Strikeforce et en Bellator MMA.
Le 29 septembre 2018, Mousasi réussissait à défendre son titre avec Bellator 206 contre le Canadien Rory Macdonald, originaire du Canada, et le battait avec un autre beau coup au sol, remportant la victoire sur un TKO au tour 2. Son prochain combat le 22 juin 2019 au Bellator 223 à Londres, au Royaume-Uni, était contre l’Américain Rafael Lovato Jnr, que Mousasi perd à la suite d’une décision partagée des juges.

Pour résumer, Mousasi est cinq fois champion du monde dans différentes disciplines. Au moment de la rédaction de cet article, Mousasi devait disputer sa revanche contre son ancien rival Lyoto Machida au Bellator 228 le samedi 28 septembre 2019 au Forum à Inglewood, en Californie.

Gegard Mousasi s’associe à Supmedi

SupMedi est fier de sponsoriser l’athlète MMA Gegard Mousasi. Les produits Supmedi CBD sont parfaitement sûrs et légaux en tant que supplément sportif avérés bénéfiques pour de nombreux athlètes dans une multitude de disciplines. La qualité principale que les sportifs et les sportives apprécient est la pureté de nos produits sans trace de THC, ce qui pourrait entraîner une disqualification des compétitions. Les produits SupMedi répondent à cette exigence et c’est la raison pour laquelle des athlètes tels que Mousasi peuvent se présenter à une conférence de presse avec un sponsor CBD à la main. Nos méthodes de production ont fait leur preuve et nos tests en laboratoire sont extrêmement stricts. Les avantages apportés aux utilisateurs en matière d’aide à la récupération et au soulagement de la douleur sont phénoménaux. Ce supplément naturel est certainement quelque chose à préconiser pour les sportifs de haut niveau, pour des performances toujours plus surprenantes.