Lorsque vous faites vos bagages pour les vacances, devriez-vous laisser votre CBD à la maison ?

Ici, aux Pays-Bas, nous sommes autorisés à acheter de l’huile de CBD en vente libre. Comme c’est disponible en ligne et dans presque toutes les pharmacies, c’est surement légal, n’est-ce pas ? Ou est-ce que c’est…

La position ambiguë des autorités néerlandaises

Selon le ministère néerlandais de la santé publique, du bien-être et des sports, l’huile de CBD est un complément alimentaire. L’une des responsabilités de ce ministère est de prévenir les atteintes à la santé publique. Si une entreprise vend des produits sur la base de fausses allégations, le ministère intervient. Vous pensez surement que jusqu’ici, tout va bien.
Et pourtant, il se passe quelque chose de louche ici. La raison c’est l’origine du CBD, qui peut être retracée jusqu’à la plante de cannabis.

Le Dutch Opiates Act

La loi néerlandaise stipule que certaines substances sont considérées comme illégales. L’herbe et le haschisch, par exemple, qui sont vendus dans les coffeeshops, sont techniquement illégaux. Ils figurent sur la liste II de la loi sur les opiacés, qui les qualifie de « drogues douces ».
Il y a ensuite la liste I de la loi sur les opiacés, qui couvre toutes les « drogues dures ». Cette liste comprend des substances comme l’héroïne et la cocaïne. Cependant, à un moment donné, le gouvernement a décidé que l’huile de chanvre devrait également être inscrite sur la Liste I – et c’est là que les choses se compliquent.
Le problème ici c’est que la loi sur les opiacés définit l’huile de chanvre comme suit : un concentré de plantes du genre Cannabis (c.-à-d. chanvre), produit par extraction de chanvre ou de haschisch, dilué à l’huile ou non dilué. Si l’on en juge uniquement par cette définition, l’huile de CBD devrait donc être considérée comme illégale ; une drogue dure même, puisque le CBD est en fait dérivée de plants de chanvre (extraction) et remplit donc le critère de la définition ci-dessus.

Les poursuites engagées par l’état se font de plus en plus rares

Bien que le CBD soit techniquement illégale, les autorités choisissent de ne pas appliquer la loi. La situation est donc similaire à celle des politiques de tolérance observées dans les coffeeshops. De plus en plus, les tribunaux décident que les personnes qui utilisent de l’huile de chanvre pour des raisons médicales devraient bénéficier du bénéfice du doute. https://www.vvsadvocaten.nl/2017/08/10/medicinale-hennepolie-ongemoeid/ Au moins aux Pays-Bas, nous n’avons pas à craindre d’être poursuivis pour possession d’huile de CBD.

Qu’en est-il des autres pays européens ?

Le CBD est un produit légal dans toute l’Union européenne (UE). Un seul article de la constitution néerlandaise fait des Pays-Bas une exception en Europe en ce qui concerne les produits au CBD. Par conséquent, une grande partie du CBD que l’on trouve sur les étagères des magasins néerlandais est importée d’entreprises de culture de chanvre d’Allemagne et de Belgique.
N’oubliez pas, toutefois, qu’un agent des douanes ou un agent de police étranger ne peut pas être certain que la bouteille de CBD que vous transportez ne contient pas de THC. Cela fait des comprimés fondants au CBD une option intelligente lorsque vous voyagez à l’étranger. Une tablette de comprimés dans votre trousse de toilette est assez courant, ce qui vous permet de les apporter sans problème dans les pays où le CBD est légal. De plus, ces comprimés sont très faciles à utiliser, surtout lorsque vous êtes sur la route.

Et en dehors de l’UE ?

Dès que vous voyagez en dehors de l’UE, les choses deviennent beaucoup plus compliquées. Certains pays observent des interdictions catégoriques du CBD, tandis que d’autres autorisent l’utilisation du CBD, et d’autres pays sont notoirement peu clairs sur le sujet.
Voici notre conseil à tous ceux qui veulent éviter les risques : si vous prévoyez de voyager à l’étranger et que vous voulez emmener du CBD avec vous, n’oubliez pas de consulter le bureau de douane de votre pays de destination avant votre départ, pour savoir si le CBD est légal dans ce pays. Vous trouverez les coordonnées ici : https://www.visahq.com/customs/. Demandez-leur de vous envoyer une déclaration écrite s’ils prétendent que le CBD est légal en vertu des lois locales. Le document vous aidera à prouver votre bonne foi, vous évitant ainsi d’avoir des ennuis à votre arrivée. Et voilà, profitez bien de vos vacances !